Gestion du temps : Ces lois du temps qui gouvernent nos vies - La loi de Laborit
Article mis en ligne le 8 décembre 2014
dernière modification le 21 mai 2018
Noter cet article :
0 vote

Loi de LABORIT

Résumé
On a tendance à faire en priorité ce qui nous fait plaisir.
La solution : Faites les taches désagréables en premier, récompensez-vous et passez aux taches agréables !

Henri Laborit, chirurgien et biologiste, inventeur des neuroleptiques, a consacré sa vie à l’étude du comportement humain. Il énonça la notion d’un “programme biologique de survie” qui implique que chaque individu a une inclination naturelle à fuir le stress et à rechercher en priorité le plaisir (fight or flight) . On appelle aussi ce penchant "la loi du moindre effort". Le danger est de repousser sans cesse les tâches ennuyeuses et de les expédier en dernière minute, circonscrire la motivation, le dynamisme et la volonté d’agir aux choses les plus triviales
Pour y remédier, l’idée est de se faire régulièrement violence en commençant d’abord par les tâches les plus pénibles. On pourra se donner une récompense à l’achèvement de la tâche pour mieux se motiver. Enfin il sera bon de penser à prioriser les tâches les plus difficiles au début de la journée, afin de bénéficier de l’énergie abondante qui nous anime lors de ce moment privilégié.
— 
Henri Laborit a démontré que lorsqu’on a une tâche déplaisante à faire, on la fera plus rapidement et plus agréablement si on sait qu’elle sera suivie par une tâche plaisante.
Donc, pour accroître son efficacité, il suffit d’accomplir les tâches les plus difficiles et déplaisantes en premier et de les faire suivre par des tâches que l’on trouve plus faciles et agréables. On évite ainsi de garder les tâches plus pénibles pour les moments où on est plus fatigué et on évite de les faire à la dernière minute.

Pour apprendre à utiliser les lois du temps, consultez notre programme de formation de la gestion du temps