Bandeau
PL Conseil - Audit et accompagnement des entreprises
PL Conseil - Notre mission : Accompagner les entreprises en difficulté ou souhaitant se développer

PL Conseil accompagne l’Entreprise dans toutes les étapes de ses projets, de l’audit à la formation en passant par la rédaction du cahier des charges et le suivi de la mise en œuvre. PL Conseil - Chef de projet - Consultant - Assistance et conseil - Formation gestion du temps des priorités et du stress - QVT - Brainstorming - SQL - SQL Server

logo article ou rubrique
Logiciels : Avantages et inconvénients du SAAS
Article mis en ligne le 27 juin 2014
dernière modification le 17 août 2017
Noter cet article :
2 votes

De plus en plus d’éditeurs proposent aujourd’hui des solutions logicielles en mode SaaS.

Rappelons tout d’abord ce qu’est le SaaS

SaaS est l’acronyme de Software as a Service c’est à dire un logiciel en tant que service. Il s’agit d’un modèle d’exploitation commerciale des logiciels dans lequel ceux-ci sont installés sur des serveurs distants plutôt que sur la machine de l’utilisateur. Les clients ne paient pas de licence d’utilisation pour une version, mais utilisent généralement gratuitement le service en ligne ou payent un abonnement récurrent.

Ces solutions présentent d’énormes avantages pour l’éditeur et pour l’utilisateur. Toutefois, le revers de la médaille existe et certains inconvénients peuvent être lourds de conséquence dans la vie de l’entreprise.

Cet article vous présente simplement des pistes de réflexions sur le SaaS. Il s’agit ici d’une liste, non exhaustive, de points qui nécessiteront votre attention lors du choix de votre solution (concernant les inconvénients potentiels, vous étudierez les réponses proposées par chaque éditeur).

Voici donc les principaux points à prendre en considération avant d’adopter une solution SaaS.

Les avantages par rapport à une solution, web ou non, installée sur les serveurs de l’organisation bénéficiaire sont les suivants :

  • Aucun serveur à maintenir en interne : tout est géré par l’éditeur, aucune compétence technique n’est nécessaire en interne.
  • Déploiement rapide : possible principalement dans le cas de solutions standards (sans adaptations spécifiques qui constitueront un projet d"évolutions et seront gérées en tant que tel).
  • Accès facile : Les utilisateurs ont accès à leurs données de partout (toutes leurs données sont hébergées sur le Cloud avec un espace de stockage qui peut être important), tant qu’une connexion internet est disponible.
  • Aucune maintenance applicative en interne : Toutes les applications sont accessibles à partir d’un navigateur internet : il devient inutile de maintenir de multiples logiciels en interne.
  • Mises à jour automatiques des applications : les utilisateurs bénéficient alors des toutes nouvelles fonctionnalités de la solution sans attendre la prochaine installation de version sur leur serveur ou leurs postes.
  • Avantage financier ? : Léger avantage financier par rapport à une solution classique (souvent peu significatif après avoir calculé l’ensemble des coûts).
  • Économies d’énergie : Réduction de la consommation électrique par l"économie d’un serveur et de machines annexes dans le cas de serveurs mutualisés.

Les inconvénients (potentiels) sont les suivants :

  • Dépendance : Il existe un risque évident de dépendance avec l’éditeur, de sa volonté à maintenir la solution, son prix, ses caractéristiques.
  • Confidentialité : Les données sont stockées chez un hébergeur ou directement chez l’éditeur, et cela engendre de nombreuses questions de confidentialité.
  • Disponibilité :
    • Tous les utilisateurs dépendent de la disponibilité d’Internet. (Risques de difficultés dans l’utilisation de postes nomades (absence de connexion ou connexion de mauvaise qualité)).
    • Réponse de l’éditeur dans l’engagement d’une disponibilité de services (SLA) qui s’en remet souvent aux simples termes le liant avec son hébergeur ou son fournisseur d’accès internet (FAI).
  • Sécurité : Sécurisation des données, gestion des accès.
  • Changement  : Difficultés à changer de solution (récupération des données hébergées, gestion des migrations).
  • Interfaces : Difficultés d’interfaçage des applications entre elles.
  • Gestion des incidents : Absence fréquente de PRAI (plan de reprise d’activité après incident). Souvent l’éditeur ne s’engage contractuellement que sur les termes et le contenu de son propre contrat d’hébergement.
  • Intégration : Limitations dans la configuration, l’adaptation, les installations complémentaires (uniquement ce que l’éditeur permet).
  • Gestion des mises à jour : Modifications ergonomiques ou de fonctionnalités appliquées à n’importe quel instant à l’initiative de l’éditeur, avec peu de contrôle et des risques de régressions pouvant être perturbant voire déstabilisant.
  • Impacts liés au(x) navigateur(s) utilisé(s) :
    • Risques de problèmes graphiques (voire Bugs) selon le navigateur utilisé (le produit est-il testé avec tous les navigateurs dans toutes leurs versions ? à minima dans toutes les versions de l’organisation utilisatrice ?).
    • Risques d’impacts lors des mises à jour des navigateurs.

Google Apps est un bon exemple de solution SaaS.


puceplan site puceContact puce RSS

2013-2019 © PL Conseil - Audit et accompagnement des entreprises - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.3.16