Gestion de projet : Le réseau PERT
Article mis en ligne le 8 juillet 2014
dernière modification le 13 mars 2019
Noter cet article :
0 vote

La méthode PERT (Program ou Project Evaluation and Review Technique), est une méthode conventionnelle utilisable en gestion de projet, développée par la marine américaine dans les années 1950. Elle est censée être capable de représenter et d’analyser de manière logique les tâches et le réseau des tâches à réaliser dans un projet.

Le terme PERT est l’acronyme de program (ou project) evaluation and review technique, ce qui signifie « technique d’évaluation et d’examen de programmes » ou « de projets », ou encore « Technique d’élaboration et de mise à jour de programme » ; c’est également un jeu de mots avec l’adjectif anglais « pert », signifiant « malicieux », « mutin ».

On utilise un graphe de dépendances. Pour chaque tâche, on indique une date de début et de fin au plus tôt et au plus tard. Le diagramme permet de déterminer le chemin critique qui conditionne la durée minimale du projet.

Le but est de trouver la meilleure organisation possible pour qu’un projet soit terminé dans les meilleurs délais, et d’identifier les tâches critiques, c’est-à-dire les tâches qui ne doivent souffrir d’aucun retard sous peine de retarder l’ensemble du projet.

Pour construire un diagramme de Pert, partir soit d’une date de début, soit d’une date de fin de projet ( rétro-planning).

Les logiciels de gestion de projets utilisent en général cette méthode.
Le PERT complète le diagramme de Gantt.

Exemples :
De nombreuses représentations sont possibles, mais le principe et l’objectif restent les mêmes